• Hugo V.

Une histoire d'ergonomie

Après 18 mois d'exercice en tant que traducteur indépendant et quelques rencontres avec nos amis les troubles musculo-squelettiques*, j'ai réalisé que travailler assis à domicile comportait de nombreux risques. La preuve en est que durant ces mois de travail et mes précédents mois de stage, j'ai connu bien plus de problèmes de santé qu'en travaillant dans le bâtiment ou la grande distribution (même si le port de charges lourdes n'est apparemment plus considéré comme « pénible »). C'est pour cette raison que je souhaite partager avec vous 3 conseils relatifs au travail à domicile :


1. Faire toujours plus de sport


Nul emploi du temps, si chargé soit-il, ne doit omettre la pratique QUOTIDIENNE d'une activité physique, qu'il s'agisse de courir 30 minutes, rejoindre votre amie Christine à votre cours de pilates ou simplement promener votre beagle 🐶 autour du pâté de maisons. Si vous ne pouvez pas vous permettre de consacrer au moins 30 minutes par jour à votre santé, votre corps vous le fera payer tôt ou tard, croyez-moi.


2. Se procurer un bureau élévateur assis/debout


Selon les ergonomes ayant assisté à notre projet de traduction coopérative d'une semaine dans le cadre de mon master à l'université Grenoble Alpes (2018), il n'existe pas de position de travail parfaite ; l'important est de changer régulièrement de position. Or, selon mon ostéopathe (fervent défenseur du travail debout), l'être humain n'est pas fait pour rester en position assise pendant des durées prolongées. Comment concilier ces deux conseils ? En achetant un bureau assis/debout, mon meilleur investissement depuis le début de mon exercice.


3. Travailler sur plusieurs écrans et se méfier de l'ordinateur portable


Nous avons tous en tête le schéma de la position assise idéale pour éviter les tensions musculaires et les tendinites. Devinez quoi ? Travailler sur un ordinateur portable rend cela impossible pour la simple et bonne raison que l'écran est fixé au clavier. Votre regard sera donc dirigé vers le bas, ce qui créera une tension sur les muscles de votre cou. Une première solution consiste à surélever votre ordinateur portable grâce à un support et à utiliser un clavier externe. Ainsi, votre regard se portera sur un écran à hauteur de vos yeux et vos bras resteront à 90 degrés au niveau de la table.


L'idéal ? Travailler sur trois écrans, celui du milieu étant également un ordinateur de bureau et les deux autres des périphériques HDMI. Ma disposition est la suivante : l'écran de gauche est utilisé pour afficher de manière permanente le document source, l'écran central est utilisé pour travailler dans l'éditeur de texte ou l'outil TAO et l'écran de droite est utilisé pour réaliser des recherches documentaires et terminologiques.


L'astuce du chef : un bras articulé attaché à l'arrière de votre bureau vous permettant de déplacer les écrans comme vous le souhaitez (prix bien inférieur à celui d'un bureau assis/debout).


Autre remarque : les ordinateurs portables ne comportent parfois qu'un seul port HDMI. Si c'est le cas, vous pouvez utiliser pour votre second périphérique un adaptateur USB vers HDMI en association avec le logiciel DisplayFusion pour organiser votre bureau virtuel comme bon vous semble.


Et vous, quelles sont vos astuces du point de vue de l'ergonomie sur le lieu de travail ?




49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout